CANONES  IN  CALENDARIUM
GREGORIANUM  PERPETUUM
 
CANONS  DU  CALENDRIER
GRÉGORIEN  PERPÉTUEL
 
CANON  I
 
CANON  1
DE CYCLO DECENNOVENNALI AUREI NUMERI
 
LE CYCLE DE 19 ANS DU NOMBRE D'OR
 
Cyclus decennovennalis aurei numeri est revolutio numeri 19 annorum ab 1 usque ad 19 qua revolutione peracta, iterum ad unitatem reditur. Verbi gratia. Anno 1577 numerus cycli decennovennalis, qui dicitur aureus, est 1. Anno sequenti 1578 est 2 et ita deinceps in sequentibus annis, uno semper amplius, usque ad 19, qui aureus numerus cadet in annum 1595 post quem iterum ad unitatem redeundum est, ita ut anno 1596 aureus numerus sit rursus 1 et anno 1597 sit 2, etc. Continet autem hic cyclus aurei numeri annos 19 quia post 19 annos solares elapsos revertuntur novilunia ad eosdem dies mensium, licet non omnino præcise, sed aliqua diei particula citius, ut a computistis et in libro novæ rationis restituendi calendarii Romani ostenditur. Quilibet vero annus aurei numeri terminatur in fine mensis Decembris, et in principio Ianuarii sequentis anni initium sumit alius annus aurei numeri; quemadmodum etiam sit in annis Domini, qui semper terminantur in mense Decembri et initium sumunt a Ianuario. Ut anno Domini 1582 annus cycli decennovennalis, qui dicitur aureus numerus, est 6 terminaturque simul cum ipso anno Domini 1582 in mense Decembri; in mense autem Ianuario initium sumit alius annus Domini, nempe 1583 et in eodem mense Ianuario assumitur etiam alius annus aurei numeri, nimirum 7. Et ita deinceps agendum erit in aliis annis, quousque perficiatur numerus 19 à quo iterum redeundum est ad unitatem; atque hoc modo in perpetuum. Hoc cyclo decennovennali aurei numeri per dies calendarii distributo Ecclesia Romana ad hanc usque diem usa est, tum ad coniunctiones solis ac lunæ inquirendas, tum vero maxime ad inveniendum diem festum Paschæ et ad indaganda alia festa mobilia; propterea quod veteres putabant novilunia, transacto spatio 19 annorum solarium, ad eumdem prorsus diem, eamdemque horam redire; quod verum non est, cum novilunia paulo citius quam spatium 19 annorum solarium compleatur ad eamdem sedem redeant, ut dictum est. Hinc factum est, ut novilunia hoc tempore plus quam quatuor dies distent ab aureo numero in veteri calendario Romano et secundum illius normam Pascha sæpenumero post XXI lunam, contra maiorum instituta, celebretur: adeo ut cyclus hic aurei numeri inutilis omnino iam sit inventus ad novilunia festaque mobilia indicanda, idemque magis ac magis in dies futurus sit inutilis, tum propter decem dies ex mense Octobri anni 1582 auferendos, tum etiam propter tres bissextos omittendos quibusque quadringentis annis, nisi in 30 ordines redigatur, hoc est, nisi 30 calendaria construantur, ut ex illis seligatur semper illud, quod certo cuidam tempori congruit: quæ res quantas perturbationes, quantosque sumptus personis præsertim ecclesiasticis esset allatura, nemo non videt. Hoc incommodum ut vitetur, substitutus est in locum aurei numeri in calendario, cyclus epactarum constans ex 30 numeris epactalibus; qui quidem nihil aliud est, quam cyclus decennovennalis aurei numeri æquatus, ita ut sit instar aurei numeri in 30 calendaria, de quibus dictum est, distributi, ut in libro novæ rationis restituendi calendarii Romani declaratur. Aureo vero numero utemur in posterum, non quidem ad novilunia et festa mobilia inquirenda ut ad hanc usque diem factum est ab Ecclesia, sed solum ad investigandam epactam cuiuslibet anni ex qua et novilunia et festa mobilia deinde reperiantur, ut in sequenti canone docebimus; ita ut etiam nunc necessarium omnino sit aureum numerum quovis anno indagare, licet is de calendario sit submotus, locumque amplius non habeat ad novilunia festaque mobilia invenienda.   Le cycle de dix-neuf ans du nombre d'or est la succession de 1 à 19 du rang de 19 années et, après cette succession, son retour à 1. Exemple: en 1577, le rang du cycle de 19 ans, qu'on appelle aussi nombre d'or, est 1. L'année suivante, 1578, ce rang est 2, et ainsi de suite pour les années suivantes, un de plus chaque année jusqu'à 19, ce qui arrivera en 1595, après quoi le nombre d'or redeviendra 1, de sorte qu'en 1596, ce sera 1, puis ce sera 2 en 1597, etc. Ce cycle du nombre d'or est de 19 ans parce qu'après une période de 19 années solaires, les néoménies reviennent aux mêmes quantièmes, pas de façon absolument précise cependant, mais une fraction de jour plus tôt, comme cela est expliqué par les computistes ainsi que dans le liber novæ rationis restituendi calendarii Romani. Une année de nombre d'or se termine à la fin du mois de décembre, et au début de janvier de l'année suivante commence une nouvelle année de nombre d'or, en même temps que les années civiles, qui elles aussi se terminent toujours en décembre et commencent en janvier. Ainsi en 1582, l'année du cycle de 19 ans, appelée aussi nombre d'or, est 6 et se termine en même temps que cette même année civile, c'est-à-dire en décembre; en janvier commence une nouvelle année civile, soit 1583, et en ce même mois de janvier commence aussi une nouvelle année de nombre d'or, soit 7. Et il en ira ainsi pour les années suivantes jusqu'à ce qu'on atteigne le nombre 19, après quoi on reviendra à 1; et ainsi de suite pour toujours. Jusqu'à ce jour, l'Église romaine a fait usage de ce cycle de 19 ans inscrit dans le calendrier pour la recherche des conjonctions du soleil et de la lune, mais aussi, et surtout, pour celle de la date de Pâques et des autres fêtes mobiles, parce que les anciens croyaient que les néoménies revenaient précisément aux mêmes dates et aux mêmes heures tous les 19 ans; ce qui n'est pas exact, car les néoménies reviennent aux mêmes positions après un peu moins de 19 années solaires, comme nous l'avons dit plus haut. Il s'ensuit qu'aujourd'hui les néoménies sont décalées de plus de quatre jours des dates indiquées par le nombre d'or dans l'ancien calendrier romain; et à cause de cela, Pâques est souvent célébré plus tard que le vingt et unième jour de la lune, malgré les préceptes des anciens; si bien que le nombre d'or est devenu tout à fait inutile pour indiquer les néoménies et les fêtes mobiles, et sera de plus en plus inutile à l'avenir, tant à cause des dix jours à retrancher du mois d'octobre 1582 qu'à cause des trois bissextes qui devront être omis tous les quatre cents ans, à moins d'en établir trente arrangements, c'est-à-dire de rédiger trente calendriers parmi lesquels on sélectionnerait toujours celui qui convient le mieux à une époque donnée. Et chacun voit quels problèmes et difficultés cela occasionnerait à tous, et surtout aux ecclésiastiques. Pour éviter ces ennuis, on a remplacé dans le calendrier le nombre d'or par un cycle d'épactes qui repose sur trente nombres épactaux et qui en réalité n'est rien d'autre que le cycle de dix-neuf ans du nombre d'or ajusté tout comme si le nombre d'or était inscrit dans 30 calendriers différents, comme mentionné ci-dessus, ainsi que cela est clairement exposé dans le liber novæ rationis restituendi calendarii Romani. Nous utiliserons le nombre d'or à l'avenir, non pas vraiment pour la recherche des néoménies et des fêtes mobiles comme on l'a fait jusqu'à présent dans l'Église, mais seulement pour trouver l'épacte d'une année donnée, laquelle à son tour indiquera les néoménies et les fêtes mobiles, comme nous le montrerons dans un autre canon. Par conséquent, il est absolument nécessaire encore maintenant de déterminer le nombre d'or de n'importe quelle année, même s'il est retiré du calendrier et qu'il ne sert plus à trouver les néoménies et les fêtes mobiles.
Igitur ut aureus numerus quolibet anno proposito inveniatur, composita est sequens tabella aureorum numerorum, cuius usus incipit ab anno correctionis 1582 inclusive, duratque in perpetuum.   Afin donc de trouver le nombre d'or de n'importe quelle année donnée, nous avons construit la table suivante des nombres d'or, dont l'usage est perpétuel et commence en 1582, année de la réforme.
 
 ---------------------------------------------------------------------- 
| VI VII VIII IX X XI XII XIII XIV XV XVI XVII XVIII XIX I II III IV V |
 ---------------------------------------------------------------------- 
Tabella cycli aurei numeri initium sumens ab anno correctionis 1582. 
Table du cycle du nombre d'or, à compter de 1582, année de la réforme.
 
Ex ea enim aureus numerus cuiuslibet anni post annum 1582 reperietur hoc modo. Anno 1582 tribuatur primus numerus tabellæ, qui est VI, secundus autem qui est VII sequenti anno 1583 et ita deinceps in infinitum, donec ad annum cuius aureum numerum quæris perveniatur, redeundo ad principium tabellæ quotiescumque eam percurreris. Nam cellula in quam annus propositus cadit dabit aureum numerum quæsitum.   Voici comment trouver le nombre d'or au moyen de cette table pour toute année postérieure à 1582. On assigne le premier nombre de la table, c'est-à-dire VI, à l'an 1582, le deuxième, soit VII, à l'année suivante, 1583, et ainsi de suite indéfiniment jusqu'à l'année dont on recherche le nombre d'or, revenant au début de la table chaque fois qu'on en atteint la fin. La cellule correspondant à l'année en question indiquera alors le nombre d'or recherché.
Sed quoniam valde laboriosum est ac molestum tot annos in dicta tabella enumerare, eamque toties repetere, donec ad annum cuius aureus numerus quæritur perveniatur, præsertim vero si annus propositus procul ab anno 1582 absit, construximus hanc aliam sequentem tabulam ex qua sine magno labore aureus numerus cuiuscumque anni tam ante quam post annum 1582 invenietur, hac arte.   Mais comme il serait très fastidieux de parcourir dans cette table un grand nombre d'années, et de revenir plusieurs fois à son début, jusqu'à ce qu'on atteigne l'année dont on cherche le nombre d'or, surtout si cette année est très éloignée de 1582, nous avons construit cette autre table grâce à laquelle on trouvera sans peine le nombre d'or de n'importe quelle année, tant antérieure que postérieure à 1582. Voici comment:
 
 ------------------------------------------- 
|  Anni    | Aureus |   |  Anni    | Aureus |
| Domini   | numerus|   | Domini   | numerus|
|          | adde 1 |   |          | adde 1 |
|-------------------------------------------|
|  Année   | Nombre |   |  Année   | Nombre |
|          | d'or   |   |          | d'or   |
|          | add. 1 |   |          | add. 1 |
|-------------------------------------------|
|    1     |    1   |   |   300    |   15   |
|    2     |    2   |   |   400    |    1   |
|    3     |    3   |   |   500    |    6   |
|    4     |    4   |   |   600    |   11   |
|-------------------------------------------|
|    5     |    5   |   |   700    |   16   |
|    6     |    6   |   |   800    |    2   |
|    7     |    7   |   |   900    |    7   |
|    8     |    8   |   |  1000    |   12   |
|-------------------------------------------|
|    9     |    9   |   |  2000    |    5   |
|   10     |   10   |   |  3000    |   17   |
|   20     |    1   |   |  4000    |   10   |
|   30     |   11   |   |  5000    |    3   |
|-------------------------------------------|
|   40     |    2   |   |  6000    |   15   |
|   50     |   12   |   |  7000    |    8   |
|   60     |    3   |   |  8000    |    1   |
|   70     |   13   |   |  9000    |   13   |
|-------------------------------------------|
|   80     |    4   |   | 10000    |    6   |
|   90     |   14   |   | 20000    |   12   |
|  100     |    5   |   | 30000    |   18   |
|  200     |   10   |   | 40000    |    5   |
 ------------------------------------------- 

 ------------------------------------------- 
| 50000    |   11   |   |  7000000 |    1   |
| 60000    |   17   |   |  8000000 |   12   |
| 70000    |    4   |   |  9000000 |    4   |
| 80000    |   10   |   | 10000000 |   15   |
|-------------------------------------------|
| 90000    |   16   |   | 20000000 |   11   |
|100000    |    3   |   | 30000000 |    7   |
|200000    |    6   |   | 40000000 |    3   |
|300000    |    9   |   | 50000000 |   18   |
|-------------------------------------------|
|400000    |   12   |   | 60000000 |   14   |
|500000    |   15   |   | 70000000 |   10   |
|600000    |   18   |   | 80000000 |    6   |
|700000    |    2   |   | 90000000 |    2   |
|-------------------------------------------|
|800000    |    5   |   |100000000 |   17   |
|900000    |    8   |   |200000000 |   15   |
|1000000   |   11   |   |300000000 |   13   |
|2000000   |    3   |   |400000000 |   11   |
|-------------------------------------------|
|3000000   |   14   |   |500000000 |    9   |
|4000000   |    6   |   |600000000 |    7   |
|5000000   |   17   |   |700000000 |    5   |
|6000000   |    9   |   |800000000 |    3   |
 ------------------------------------------- 
Tabula ad aureum numerum cuiuslibet anni inveniendum.
Table générale de recherche du nombre d'or.
 
Quæratur annus propositus in tabula sub annis Domini; qui si descriptus in ea fuerit, aureus numerus ad dextram ipsius collocatus, addita prius unitate, ut in vertice tabulæ præcipitur, erit is qui quæritur. Si vero annus propositus in tabula non continetur, accipiatur annus in tabula contentus proxime minor, una cum aureo numero respondente; deinde sumantur in eadem tabula anni qui supersunt, una cum aureo numero respondente qui priori aureo numero invento addatur, reiicianturque a composito numero 19 si reiici possunt. Et tandem unitas adiiciatur. Componetur enim hac ratione aureus numerus propositi anni. Quod si neque anni qui superfuerunt in tabula reperiantur, accipiendus erit rursum annus proxime minor, una cum eius aureo numero, qui priori aureo numero invento adiiciendus est et a composito numero reiicienda 19 si reiici possunt. Idemque faciendum erit cum reliquis annis qui supersunt donec omnes in tabula inveneris; et tandem ultimo aureo numero ex aureis numeris in tabula repertis confecto (reiectis prius 19 si reiici possunt, ut dictum est) addenda unitas. Conficietur enim hoc modo aureus numerus anni propositi. Quod si post additionem unitatis numerus compositus fuerit 19 ita ut detractis 19 nihil remaneat, erit aureus numerus 19.   On cherche l'année en question dans la table sous Année, et si elle s'y trouve, le nombre à sa droite, après lui avoir additionné 1 comme cela est indiqué au sommet de la table, sera le nombre d'or recherché. Mais si l'année ne se trouve pas dans la table, on prendra l'année immédiatement inférieure qui s'y trouve, ainsi que le nombre d'or correspondant; on tirera ensuite de la même table les années restantes, de même que le nombre d'or correspondant qui sera ajouté au nombre d'or trouvé précédemment, et on soustraira 19 de la somme si cela est possible. Et enfin on ajoute 1. On obtiendra ainsi le nombre d'or de l'année en question. Mais si le nombre des années restantes ne se trouve pas non plus dans la table, on prendra de nouveau l'année immédiatement inférieure, ainsi que son nombre d'or qu'on additionnera à la valeur précédemment trouvée du nombre d'or, puis on soustraira 19 de cette somme si cela est possible. On fera ainsi avec les années restantes jusqu'à ce qu'elles soient toutes trouvées dans la table; et à la fin on ajoutera 1 au dernier nombre d'or produit à partir des nombres d'or trouvés dans la table, après en avoir soustrait 19 si cela est possible, comme on l'a dit. On arrivera ainsi au nombre d'or de l'année en question. Et si après l'addition de 1, la somme était 19, de sorte qu'après soustraction de 19 le reste serait nul, le nombre d'or serait 19.
Exemplis res fiet illustrior. Sit inveniendus aureus numerus anni 700. Quoniam hic annus in tabula reperitur eique respondet aureus numerus 16, si huic aureo numero adiiciatur 1 erit anno 700 aureus numerus 17. Rursus inveniendus proponatur aureus numerus anni 1583. Quoniam hic annus in tabula non existit, sumendus est annus 1000 in tabula proxime minor, eiusque aureus numerus 12. Deinde accipiendi in tabula anni residui 583 qui quoniam in ea non continentur, capiendus iterum est annus 500 in tabula proxime minor, eiusque aureus numerus 6 quo ad priorem aureum numerum 12 inventum adiecto conficietur numerus 18. Post hæc anni 83 qui supersunt sumendi sunt in tabula sed quoniam non reperiuntur, accipiendus est annus 80 in tabula proxime minor, eiusque aureus numerus 4 quo apposito ad aureum numerum 18 prius compositum efficietur numerus 22 a quo si detrahantur 19 remanebunt 3. Postremo, remanentes anni 3 sumendi sunt in tabula et aureus numerus 3 illis respondens; quo adiecto ad aureum numerum 3 proxime relictum, componetur numerus 6 cui tandem si addatur 1 ut in vertice tabulæ præcipitur erit anno 1583 aureus numerus 7. Sit denique quærendus aureus numerus anni 1595. Accipio primum aureum numerum 12 respondentem anno 1000 eumque addo aureo numero 6 qui anno 500 respondet, conficioque numerum 18. Deinde aureum numerum 14 respondentem anno 90 addo illi aureo numero 18 invento, procreoque numerum 32 a quo detractis 19 remanet numerus 13 cui adiungo aureum numerum 5 respondentem anno 5 efficioque numerum 18. Huic tandem si addam 1 habebo 19 pro aureo numero anni 1595.   Illustrons ceci d'exemples. Soit à trouver le nombre d'or de l'an 700. Puisque cette année se trouve dans la table, et que le nombre d'or 16 lui est associé, on obtient, en lui ajoutant 1, le nombre d'or 17 pour l'an 700. Ensuite on se propose de trouver le nombre d'or de l'an 1583. Comme cette année ne se trouve pas dans la table, on prend l'an 1000 qui lui est immédiatement inférieur, et son nombre d'or 12. Il faut ensuite prendre dans la table les années restantes, soit 583; mais comme elles ne s'y trouvent pas, on prend de nouveau l'année immédiatement inférieure, soit 500, et son nombre d'or 6 qu'on additionne au nombre d'or 12 trouvé précédemment, ce qui donne 18. Ensuite il faut prendre dans la table les 83 années qui restent, mais comme elles ne s'y trouvent pas, on prend l'an 80 qui lui est immédiatement inférieur, ainsi que son nombre d'or 4, lequel ajouté au nombre d'or 18 obtenu précédemment donne 22, duquel il reste 3 après soustraction de 19. Finalement on doit prendre les 3 années restantes dans la table et le nombre d'or 3 correspondant; et en additionnant celui-ci au nombre d'or 3 retenu précédemment, on obtient le nombre 6 qui, si on lui ajoute enfin 1 comme cela est prescrit au sommet de la table, donnera pour l'an 1583 le nombre d'or 7. Soit finalement à trouver le nombre d'or de 1595. Je prends d'abord le nombre d'or 12 correspondant à l'an 1000 et je lui additionne le nombre d'or 6 qui correspond à l'an 500, ce qui donne 18. J'ajoute ensuite à ce nombre d'or 18 le nombre d'or 14 correspondant à l'an 90, et j'obtiens le nombre 32 duquel je soustrais 19, ce qui laisse 13 auquel j'ajoute le nombre d'or 5 correspondant à l'an 5, donnant 18. Si enfin j'ajoute 1 à ce nombre, j'obtiendrai 19 pour nombre d'or de 1595.
Additur autem semper ultimo numero unitas quia Christus anno secundo huius cycli aurei numeri natus est fuitque anno Domini primo aureus numerus 2 et anno secundo aureus numerus 3, etc.   On ajoute toujours 1 au dernier nombre obtenu parce que le Christ est né dans la deuxième année de ce cycle du nombre d'or et que le nombre d'or fut 2 en la première année de l'ère chrétienne, 3, en la deuxième, etc.
Compositio quoque huius tabulæ perfacilis est. Primis enim 10 annis respondent primi decem aurei numeri. Deinde quia a 10 anno progreditur tabula per annos decimos, respondetque anno decimo aureus numerus 10 ita ut in singulis decem annis aureus numerus 10 unitatibus augeatur, duplicandus erit aureus numerus 10 respondens 10 anno et a producto numero 20 reiicienda 19 ut habeatur aureus numerus 1 respondens anno 20. Cui aureo numero 1 iterum adiiciendus est aureus numerus 10 decimi anni ut componatur aureus numerus 11 pro anno 30 atque hoc modo pro sequentibus decimis annis usque ad 100 addendus semper est aureus numerus 10 præcedenti aureo numero, et reiicienda 19 si reiici possunt, ut habeatur sequens aureus numerus. Post hæc, quia in tabula post annum 100 fit progressio per annos centesimos respondetque anno 100 aureus numerus 5, duplicandus erit aureus numerus 5 ut componatur aureus numerus 10 pro anno 200 quandoquidem singulis annis 100 aureus numerus augetur quinque unitatibus. Aureo numero vero 10 iterum addendus erit aureus numerus 5 centesimi anni, ut gignatur aureus numerus 15 pro anno 300, atque ita pro sequentibus annis centesimis usque ad millesimum addendus semper est aureus numerus 5 præcedenti aureo numero et reiicienda 19 quando possunt reiici, ut exurgat sequens aureus numerus. Hac arte tabulam extendere poteris ad quotcumque annos, si observes per quos annos tabula progrediatur et qui aureus numerus respondeat illi anno a quo progressio incipit. Ita vides ab anno millesimo usque ad annum 10000 præcedenti aureo numero semper adiectum esse aureum numerum 12 et abiecta esse 19 quando reiici potuerunt; quia progressio annorum incipit tunc ab anno 1000 proceditque per annos millesimos usque ad annum 10000 et præterea anno 1000 respondet aureus numerus 12, etc.   La construction de cette table est extrêmement simple. En effet, aux dix premières années correspondent les dix premiers nombres d'or. Ensuite, puisque à compter de l'an 10 la table avance par sauts de 10 ans et qu'à l'an 10 correspond le nombre d'or 10, de sorte que de 10 ans en 10 ans le nombre d'or augmente de 10, on devra doubler le nombre d'or 10 de l'an 10 et soustraire 19 de la somme, qui est égale à 20, pour obtenir le nombre d'or 1 de l'an 20. Et à ce nombre d'or 1, on ajoute de nouveau 10 pour obtenir le nombre d'or 11 de l'an 30. Et on ajoute toujours, de 10 ans en 10 ans jusqu'à 100, le nombre d'or 10 au nombre d'or précédent, et on retranche ensuite 19 chaque fois que cela est possible, pour obtenir le nombre d'or suivant. Ensuite, comme après l'an 100 la table progresse par centaines d'années et que le nombre d'or 5 correspond à l'an 100, on devra doubler ce nombre d'or 5 pour obtenir le nombre d'or 10 de l'an 200, puisque de 100 ans en 100 ans le nombre d'or augmente de 5. Alors, au nombre d'or 10 on devra encore ajouter le nombre d'or de 100 ans pour obtenir le nombre d'or 15 de l'an 300; et ainsi, pour chaque centaine d'années suivante jusqu'à 1000, on devra toujours ajouter 5 au nombre d'or précédent, et soustraire 19 de la somme quand cela sera possible, pour obtenir le nombre d'or suivant. On pourra ainsi prolonger la table tant qu'on voudra si on remarque le nombre d'années duquel la table progresse et quel nombre d'or correspond à l'année de départ de cette progression. Par exemple, on voit que de l'an 1000 à l'an 10000, on ajoute toujours 12 au nombre d'or précédent, puis on soustrait 19 si cela est possible, parce que la progression commence dans ce cas à l'an 1000 et va de 1000 en 1000 jusqu'à l'an 10000 et parce qu'à l'an 1000 correspond le nombre d'or 12, etc.
Porro sine hac tabula facillimo quoque negotio per præcepta arithmetices aureus numerus cuiuslibet anni reperietur hoc modo. Anno Domini proposito addatur 1 et numerus compositus per 19 dividatur. Numerus enim qui ex divisione relinquitur (nulla habita ratione quotientis numeri: hic enim solum ostendit quot revolutiones aurei numeri a Christo usque ad annum propositum peractæ sint) erit aureus numerus anni propositi. Et si ex divisione nihil remanet, erit aureus numerus 19. Ut si quæratur aureus numerus anni 1584, addo 1 et compositum numerum 1585 divido per 19 invenioque ex divisione relinqui 8. Erit ergo anno 1584 aureus numerus 8. Rursus si anno 1595 quærendus sit aureus numerus, addita unitate, fit numerus 1596 quo diviso per 19 nihil superest. Erit igitur tunc aureus numerus 19. Item si anno 1600 addatur 1 fiet numerus 1601 quo diviso per 19, relinquentur 5 pro aureo numero anni 1600. Atque ita de cæteris.   Cependant, on peut trouver sans cette table et très facilement le nombre d'or de n'importe quelle année au moyen des principes de l'arithmétique, de la façon suivante: on ajoute 1 à l'année en question et on divise la somme par 19. Le reste de cette division sera le nombre d'or de cette année. (Ne prêtez aucune attention au quotient; celui-ci ne fait qu'indiquer le nombre de révolutions du nombre d'or accomplies depuis la naissance du Christ jusqu'à l'année en question.) Et si le reste de la division est nul, le nombre d'or sera 19. Si par exemple on cherche le nombre d'or de 1584, on ajoute 1 et on divise la somme, 1585, par 19. Il reste 8. Le nombre d'or de 1584 sera donc 8. Et si je dois trouver le nombre d'or de 1595, je lui ajoute 1; j'obtiens 1596, et après division par 19, le reste est nul. Le nombre d'or sera donc 19 dans ce cas. De même si j'ajoute 1 à l'an 1600, j'obtiens 1601, et après division par 19, le reste est 5, ce qui est le nombre d'or de l'an 1600. Et ainsi de suite.

Transcription et traduction: Rodolphe Audette

Retour à la page principale
Retour au lien des canons